Gagnez du temps et de l'embarras
Confidentialité
SÉCURITÉ SSL
Rapide

Impuissance (dysfonction érectile)

Impuissance – c’est un état pathologique dans lequel une érection du pénis est totalement absente ou insuffisante pour accomplir une relation sexuelle jusqu’au bout. Actuellement ce terme est considéré incorrect et on utilise plutôt la notion de la dysfonction érectile. Il s’agit d’un état pathologique, qui peut être accompagné par une baisse ou une absence de libido et de sensation de l’orgasme, ce qui certainement influence la qualité de la vie sexuelle et l’harmonie dans les relations de couples existantes.

Auparavant le diagnostic «impuissance» concernait tous les hommes qui consultaient un médecin avec des plaintes sur la baisse de la durée et de la force de leurs érections. Cependant la plupart de ces hommes avaient une érection normale, tout simplement elle n’etait pas assez puissante pour réaliser un rapport sexuel complet.

On a constaté que le nombre d’hommes avec la dysfonction érectile partielle est beaucoup plus grand que celui de personnes ayant l’absence totale d’érections. À cet égard, le terme impuissance a été exclu d’usage quotidien dans la médicine dans le cadre de son inexactitude partielle et il a été remplacé par un diagnostic plus précis - la dysfonction érectile.

Il y a une impuissance primaire lorsque une érection normale n’a jamais été produit, généralement, elle est due à une pathologie organique congénitale ou des blessures subies par un enfant. La dysfonction érectile secondaire est caractérisée par des troubles ou une absence d’érection normale qui existait avant sans problèmes. Il y a une opinion largement répandue que la fonction érectile est inhibée avec l’âge, mais ce n’est pas comme cela si la personne maintient une bonne santé physique, dans ce cas-là même à l’âge de 60 ans il a une érection normale.

Pourquoi la dysfonction érectile apparaît-elle?

Au 19ème et au début du 20ème siècle on pensait que des problèmes psychologiques causent une impuissance masculine. Freud et Jung, les fondateurs de la psychothérapie, ont étudié ce problème. Cependant, aujourd’hui les points de vue sur cette question ont changé considérablement. Selon les données d’études actuelles seulement de 10 à 20% des hommes souffrent de la dysfonction érectile en raison de problèmes psychologiques. Dans environ de 40 à 50% des cas il s’agit d’une combinaison d’une pathologie organique et de troubles psychologiques, et assez souvent la pathologie organique est primaire. Les facteurs suivants sont des causes principales de cette maladie:

  1. Le stress, les névroses, la pathologie mentale;
  2. Les lésions du système nerveux, telles qu’une incarcération des radicelles nerveuses vertébrales, les maladies systémiques affectant les neurocytes, les blessures et les interventions chirurgicales dans la région pelvienne;
  3. L’hypertension artérielle, les maladies systémiques touchant les vaisseaux sanguins;
  4. La prise de divers médicaments affectant la transmission d’impulsions nerveuses, ou l’équilibre hormonal de corps. Mécanisme d’évolution de cette pathologie

kamagra sildenafil Les raisons qui conduisent à l’impuissance peuvent être très différentes. Afin de comprendre pourquoi un trouble se produit, il est nécessaire d’examiner le fonctionnement normal de l’organe. Le pénis se compose de 3 organes: de 2 organes spongiformes et 1 organe tubiforme. Les corps spongiformes forment la majeure partie du pénis, ils sont appelés les corps caverneux. Dans le corps tubuiforme il y a un urètre. La fonction érectile est fourni par des corps caverneux majoritairement. Une érection est accompagnée avec une série d’actions consécutives. Un signal de commande passe par les nerfs rachidiens vers les vaisseaux qui fournissent le pénis avec du sang. Le signal de commande contient un ordre pour les artères qui se dirigent vers le pénis de s’élargir et pour les veines qui détournant le sang de pénis de se diminuer au maximum. De plus, les artères élargies principales compriment une partie de veines, en réduisant le retour veineux. Ainsi donc nous voyons une situation classique quand l’eau coule dans la piscine par un tuyau et découle par une autre. Si l’afflux est plus grand que le reflux, donc les corps caverneux se remplissent avec du sang, de la même façon quand une éponge se remplissent avec de l’eau.

Je pense qu’il est clair que si les veines, qui transportent le sang de pénis, ne peuvent pas se contracter assez bien, donc il n’y aura pas d’érection, ou en cas d’un serrement externe de pénis une érection au cours de relations intimes sera instable. De plus, il y a une idée fausse très répandue qu’au moment d’érection un redressement de corps caverneux mene à un élargissement de pénis, comme vous pouvez le voir de l’information précédente ce n’est pas vrai, les gens qui le dissent confondent la cause et l’effet. Réfléchissez –vous-même, comment le corps caverneux peut s’élargir et absorber le sang de s’il ne contient pas de muscles? Maintenant vous connaissez le mécanisme d’apparition d’une érection, vous serez en mesure d’évaluer de manière critique la majorité des techniques pour améliorer la fonction érectile, beaucoup d’auteurs malhonnêtes de ces méthodes utilisent beaucoup d’idées fausses dans la publicité de leurs services.

Après avoir connu le mécanisme d’apparition d’une érection, les problèmes peuvent apparaître dans trois areas: ce sont des vaisseaux qui transportent le sang coulant dans le pénis, ce sont des corps spongieux où le sang s’accumule, et ce sont des nerfs à travers lesquels le signal arrive pour le lancement et pour le maintient du processus.

Nous allons examiner une pathologie organique la plus commune, qui mène à la dysfonction érectile. Il s’agit de la pathologie de vaisseaux du pénis, dont le sang afflue et reflue, dans la majorité des cas c’est juste une de toutes les révélations de lésions vasculaires systémiques. Si l’homme ne peut pas remarquer les lésions vasculaires, du foie, des reins, du cerveau, donc il va surement remarquer cette revelation. La pathologie de murs vasculaires est la plus fréquente, le vaisseau peut être diminué dans la lumière, par exemple, dû à l’athérosclérose, ou dû au spasme suite à l’hypertension. Il y a beaucoup de raisons qui conduisent à ce résultat et elles ont toutes la même issue: le vaisseau devient incapable d’exécuter l’ordre de nerfs d’apporter un montant maximal de sang, et en conséquence, une érection ne se produit pas ou devient instable.

La deuxième raison la plus fréquente est l’affection des nerfs: tout simplement l’équipe n’atteint pas le but, par conséquent, le résultat n’est pas observé. Les raisons de cela peuvent être divisées en 2 groupes: ce sont des blessures et des interventions chirurgicales lorsque une innervation locale est endommagé, et ce sont des maladies systémiques causant des lésions neuronales, par exemple, le diabète.

Et enfin, la troisième, la plus rare, mais aussi difficile à éliminer – c’est la pathologie de corps caverneux. Dans le cas de cette affection le sang soit ne peut pas les agrandir, soit leur remplissage provoque une douleur intense. Soit des malformations congénitales soit des blessures du pénis menent à tel résultat, par exemple, des blessures par incisions forment une cicatrice, qui se dilate très mal, et provoque une douleur intense au moment d’élargissement de pénis. Dans ce cas des chirurgiens-urologues sont les seuls qui peuvent vous aider, ne cherchez pas à vous soigner vous-même, c’est inutile.

Rappelez-vous que la prévention opportune des maladies telles que le diabète ou l’hypertension, vous permettra d’éviter des problèmes avec la puissance. Les dommages vasculaires causés par le tabagisme et la polyneuropathie avec l’abus d’alcool peuvent également conduire tout naturellement à la baisse de la puissance. Lorsque la dysfonction érectile est apparue, n’hésitez pas à aller chez le médecin, plus tôt vous le faites, plus facile et moins coûteux pour vous sera votre traitement.

Adressez-vous aux cliniques privées, uniquement si vous êtes absolument sûr de leur intégrité.

Au moment de votre visite chez le médicin, tout d’abord, le médecin doit exclure des maladies infectieuses, par exemple la cystite. Il va accomplir l’ensemble des mesures diagnostiques minimales, y compris le prélèvement, l’empreinte de l’urètre, la consultation d’un urologue, l’échographie, les examens sanguins généraux et biochimiques, ainsi que la prise de sang pour excule les infections génitales communes. Puis, si les maladies inflammatoires ou infectieuses ne sont pas détectées, vous devrez consulter un endocrinologue à exclure la pathologie hormonale, et ensuite, si elle n’est pas détectée, vous devrez consulter un thérapeute pour vous assurer que vous n’avez pas d’autres maladies chroniques.

Ayant de l’information complète sur votre santé, le médecin andrologue ou le sexothérapeute peut accomplir un traitement approprié.

Les méthodes de traitement de la dysfonction érectile sont variées, mais ils sont toujours associées à l’identification des causes de la maladie et à l’élimination de ces causes. Si vous êtes proposé de prendre un médicament ou de passer la cure des procédés, pourtant elle est la même pour tous les patients de la clinique, et vous n’êtes pas demandé d’avoir de nombreux résultats de la part d’autres médecins, donc il s’agit soit d’escrocs, soit de spécialistes incompétents, il est peu probable que vous allez vous débarrasser de vos problèmes dans cet établissement, il est mieux de chercher une autre clinique.

Nous allons parler également de médicaments qui stimulent la fonction sexuelle, beaucoup de personnes les considèrent comme une panacée pour résoudre leurs problèmes, ils les prennent sans consulter le médecin. Ces médicaments ne guérissent pas la cause de la maladie, ils éliminent uniquement les symptômes. Nous ne devons pas oublier que ces médicaments ont un certain nombre de contre-indications sérieuses.

Enfin, si un andrologue n’avez trouvé aucune cause organique pour le développement de la maladie, alors vous devez demander l’aide d’un thérapeute. Rappelez-vous que la dysfonction érectile ne va pas disparaître elle-même, et le plus tard vous allez vous adressez pour l’aide, le plus difficile sera le traitement.